MARIA, le mariage réussi du Qi et du prana

Vous allez me dire, drôle de titre ! C’est un clin d’œil. J’ai le plaisir de vous offrir aujourd’hui le portrait de Maria.

Nous sommes originaires de la même région et pourtant j’ai connu Maria via les réseaux sociaux alors que nous étions physiquement séparées : Maria vivait alors à Taïwan. Ce sont les heureuses surprises des réseaux sociaux (et heureusement il y en a certaines). Ce qui nous a rapproché c’est la curiosité de Maria pour le Forrest Yoga et moi pour le Qi Gong.

Maria a le talent rare de combiner deux pratiques ou du moins de synthétiser dans un bel esprit le Qi et le Prana.

Je vous invite à découvrir avec moi qui elle est à travers son yoga et a ne pas hésiter à la contacter si vous voulez aller plus loin.

Ces portraits sont également pour les personnes souhaitant devenir professeur de yoga ou qui sont en cours de formation l’occasion de se positionner ou bien de sauter le pas.

Quelle est ta formation en yoga ? Pourquoi as-tu suivi une formation ?

J’ai commencé par 200 heures en Ashtanga, mais ce n’était pas adapté à ce que je voulais enseigner à mes élèves, du coup j’ai très vite enchaîné avec 300 heures en yoga thérapie. J’ai suivi une formation car je voulais avoir les bonnes bases pour enseigner et approfondir ma connaissance du yoga.

Depuis combien d’années tu es prof ? Comment es-tu arrivée à la décision d’être prof ?

Je suis prof depuis 5 ans. Le yoga s’est petit à petit immiscé dans ma vie pour devenir mon chemin. C’était une évidence. Je cherchais aussi à me reconvertir suite à l’arrivée de ma fille.

En as tu fait ton métier ? Quel yoga enseignes-tu (on est d’accord qu’on ne parle que du postural, le yoga restant un seul yoga) ?

Oui, c’est devenu mon métier. J’enseigne le yoga vinyasa, le yin yoga, le yoga nidra, le yoga aérien, l’ashtanga, le qi gong et le stretching. Je fais aussi beaucoup d’ateliers qui me permettent d’enseigner les autres piliers du yoga. Et à coté de cela j’enseigne également la danse aérienne et le qi gong

Avais-tu beaucoup pratiqué auparavant ?

Cela faisait 5 ans que je faisais du yoga.

Quelle serait pour toi la définition du yoga ?

L’union de l’esprit et du corps pour trouver l’harmonie et l’équilibre.

Tu fais également du qi gong que tu enseignes. Peux-tu nous dire comment en es-tu arrivée au qi gong ? C’était avant ou après le yoga ?

C’était après le yoga. J’ai vécu en Asie, c’est là que j’y ai découvert le qi gong. Je l’observais dans les parcs pendant mes balades, j’adorais observer car j’aime le mouvement. Petit à petit, j’ai posé mon tapis de yoga dans le parc pas loin d’eux pour capter leur énergie. J’ai ensuite participé à des meet-up et fait partie d’association. Pour finalement passer un petit diplôme pour valider mes acquis. J’ai toujours enseigné cette forme hybride, cela fait partie de moi.

Qu’est-ce que tu aimes dans ta pratique personnelle ? Tu mixes tes disciplines ?

J’aime créer une bulle dans l’espace et le temps, me déconnecter. Oui je suis un mix, une hybride donc je mélange les disciplines. Je suis aussi des vidéos en ligne aussi car c’est pratique, je peux rester à la maison avec ma fille.

Qu’aimes-tu quand tu enseignes ?

Voir le visage serein des élèves à la fin du cours.

Quel est le « membre » du yoga que tu aimes le plus ?

Pratyahara, le retrait des sens. J’ai mis très longtemps à y parvenir et c’est celui qui me transporte dans une autre dimension.

Quel est ton yama ou nyama (ou peut être un élément du Taoïsme) qui soit le plus important pour toi ?

Le non-agir du tao car c’est celui que j’ai vraiment appris là-bas et il est vraiment très puissant.

Quel est le (ou les) livre qui t’a le plus marqué sur ton chemin de yoga ?

Yinsights de Bernie Clark . Et Yoga, une histoire‑monde de Marie Kock 

Si tu devais donner un conseil à un débutant de yoga, quel serait-il ?

Se donner du temps et prendre le temps de tester et pratiquer différents types de yoga, car nous n’avons pas les mêmes besoins tous les jours.

As-tu une posture que tu aimes en particulier ? Laquelle ? Pourquoi ?

Je n’en ai pas particulièrement, j’aime l’enchaînement et la complémentarité des postures.

Un enseignant en particulier t’a-t-il marqué plus qu’un autre ? Pourquoi ?

Positivement, Adarsh William car il est ancré dans la tradition. J’ai eu pas mal de mauvaises expériences mais au moins cela m’a montré ce qu’il ne fallait pas faire.

As-tu une phrase, mantra en particulier que tu aimes ?

La Gayatri mantra.

Om Bhur Bhuvaḥ Swaḥ, Tat-savitur Vareñyaṃ, Bhargo Devasya Dheemahi, Dhiyo Yonaḥ Prachodayāt  

Le covid : comment as-tu réorganisé ta vie de professeur pour enseigner ?

J’ai dû quitter Taïwan pour revenir en France. Ici j’ai eu la chance de retrouver rapidement un studio et d’être très bien accueillie.

Des projets prochainement ?

Pas pour le moment, on profite de notre retour récent et du moment présent. On se pose un peu.

Mes coordonnées :

instagram https://www.instagram.com/yogaar13/

Facebook https://www.facebook.com/beezenyogi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s